la mascotte de Malabar remplacé par un chat ?

La transition de la mascotte Malabar

Le célèbre chewing-gum rose par lequel des milliers d’enfants ont appris à faire des bulles depuis des dizaines d’années à décidé que sa mascotte était dépassée et l’a remplacée par … un chat.

C’est un véritable vent de révolte qui s’est alors emparé des fans de la marque en ce début de semaine,  qui ne se privent d’ailleurs pas dedonner leurs avis sur la page Facebook fan officielle :

_Nelly_ le chat n’a aucun charisme, voir il fait peur…

_Sebastien_ Détruire une image mythique pour vouloir redonner un coup de peps… C’est pas toujours un bon choix.

_Alain_ Pourquoi un chat noir ,vous croyez que ça va vous porter chance?

_Delphine_ Il est nul ce chat ! remettez le bonhomme blond !

L’histoire du chat Mabulle et de sa copine Sophie qui prennent la relève de monsieur muscle qui a lui-même pris sa retraite sur une île déserte pleine de malabars est un peu tirée par les cheveux. (Oui oui ce n’est pas une blague, il suffit d’aller sur le site officiel de la marque pour pouvoir lire cette histoire croustillante. Monsieur muscle envoie même des cartes postales à ses amis pour les rassurer!)

Il me semble certes que la cible se constitue essentiellement d’enfants voir d’adolescents, que les plus jeunes d’entres eux se moquent certainement de ce changement, mais la communication faite autour de cette transition de mascotte manque à mon sens quelque peu de maturité et d’imagination. Et ce, malgré les efforts faits autour de l’univers des jeunes : street art, ton du discourt …

Home page du site Malabar

Par curiosité je me suis donc rendue sur leur site, tout frais tout neuf, où pleins de personnages jouent à qui fera la plus grosse bulle. Quelle ne fût pas ma déception quand je me suis aperçue que le clique sur ces bulles roses ne les faisait pas exploser! A l’heure de l’interactivité, c’est bien dommage, d’autant plus que ce qui fait l’intérêt d’une bulle c’est qu’elle est éphémère et que son auteur prend le risque qu’elle éclate. C’est là tout l’attrait du bubble gum…

Bref, ce détail mineur n’est pas aussi important que le soupçon de plagiat qui plane sur le chat Mabulle. Ce dernier ressemble étrangement à un cousin portugais qui représente la marque Bubblicious, ce qui est en fait normal puisque les deux marques font partie du même groupe. Il s’agit en réalité d’une déclinaison maladroite qui porte à confusion. L’objectif est en fait d’uniformiser la communication du produit de manière trans-frontalière.

Bubblicious et son chat

Mabulle representant de Malabar

Empêtrée dans cet imbroglio, la marque n’en a pas fini avec les difficultés!

Une pétition à même été lancées pour revenir eu géant musclé blond. Affaire à suivre…

Quelques liens pour aller plus loin :

- Le site officiel de la marque : www.malabar.fr

- La fan Page de la marque : ici

- Le site de l’agence BBDDP&Fils à l’origine de cette refonte : www.bbddpetfils.fr